AC Le Spectacle de conte en numérique

Cette première rencontre, qui a eu lieu le 27 janvier en zoom, pour réfléchir/ et défricher cette question, s’est faite en deux temps:

• un état des lieux pour essayer de recenser les organisateur.ices (festivals de conte ou lieux accueillant du conte) qui ont proposé via le web des événements contés en vidéo en 2020/2021, en distinguant les racontées zooms et les spectacles filmés. Et, pour ceux qui continuent cette pratique, cerner leurs motivations hors période de confinement .

• un débat autour de la fabrication et la diffusion de l’objet vidéo (racontées zoom et/ou vidéos de spectacle) Nous avons évoqué, parfois juste survolé, beaucoup de questions aussi bien artistiques, éthiques que concrètes et matérielles.

Chacun·e des 25 personnes présentes (dont 5 apaches) a relaté son expérience, certain.es très engagée·es dans cette pratique et d’autres pas du tout ; certain·es très favorables et d’autres récalcitrant·es.

Le CR complet de cette AC enregistrée est en cours de décryptage. Il vous sera transmis dans le prochain flash Apacc.

Ce moment d’échanges a été très riche mais est resté à l’état de friche. A la demande de tous les participant·es., nous proposerons un zoom prochainement.

Et en attendant, voici une liste des questions abordées :

Questions autour du spectacle de conte en numérique

– Quelles questions concrètes et pratiques se poser en amont pour filmer une personne qui raconte ?

– Qu’est-ce qu’on filme quand on filme une personne qui conte? Comment filmer l’évocation?

– Comment faire « pour faire bien » ? Ce serait quoi « faire bien »: que la parole soit la plus efficiente possible ? la plus proche de notre art pratiqué, d’habitude, en co-présence avec le public ? Est-ce l’objectif à viser ?

– Quels sont les moyens techniques requis pour une « bonne » captation ?

– Est-ce la création d’un objet artistique autre ?

– La situation de la captation : dans le lieu ? avec ou sans public ?

– La diffusion en direct ou en différé : travail de montage ou pas ?

– Comment cadrer la diffusion ? Quels contrats passer avec l’organisateur.ice de l’évènement ?

À qui appartient l’objet vidéo réalisé ?

Si vous souhaite poursuivre la réflexion avec nous, vous pouvez nous dire, dès maintenant, quels points vous aimeriez creuser (ou d’autres) afin que nous organisions, au mieux, la prochaine rencontre.

Envoyer vos réflexions, propositions à claire-pericard@orange.fr