actualités

Retour sur les rencontres jeunes conteurs et conteuses

Les rencontres ont démarré ! 

La première, dans les Hauts de France, fut joyeuse.

Rappellons que « jeunes » est pris dans le sens de moins de 5 ans de pratique professionnelle des arts du récit.

A Dunkerque, deux débutantes et deux artistes déjà en chemin, Nathalie, Delphine, Françoise, Stéphane (plus Claire, représentée) se sont joint.es à Nadine et Anne, pour cinq heures d’échanges très vivants.

Avec un accueil top de la médiathèque.
 

Prendre contact, partager ses questionnements, découvrir les buts de l’Apacc, voilà les objectifs « généraux » , auxquels s’ajoutent, dans ces rencontres régionales, des partages d’infos utiles plus locales.

L’objectif de « créer des liens » est super bien accueilli, au niveau personnel et professionnel.

Nous avons brassé de très nombreux sujets… !

Les festivals et programmations de la région, les possibilités de gestion des payes, les limites de l’auto-entreprise, le Manifeste de l’Apacc à ce sujet, le principe de non -promotion, les liens avec le RNCAP, les Actes Collectifs et les commissions de l’Apacc, le compagnonnage.

Mais aussi des échanges autour des sources de répertoires, la question du vêtement de scène, la place du chant aux côtés du récit, les lieux régionaux œuvrant pour le conte, l’association des conteuses et conteurs en Picardie : COSA , la lettre d’infos Couac-Couac du Nord-Pas-de-Calais…


Côté éthique…

La rencontre locale peut présenter l’avantage d’échanges un peu plus libres que ceux que nous portons en AG.

Cependant, il est bénéfique pour notre collectif (et notre discipline!) que les deux ou trois membres de l’Apacc qui accueillent les débutant.es aient une vigilance pour une parole ouverte et positive.

Lorsque nous partageons des infos sur les festivals en vigueur, les lieux ressources pour la formation, il nous appartient de tendre vers l’exhaustivité, autant que faire se peut. 

L’ouverture reste un bel atout, qui nous honore tous !

Par ailleurs, ici comme toujours, le principe de non-promo-personnelle peut ne pas être une entrave, mais au contraire un respect de la pluralité.


Les prochaines rencontres ? 

Sans doute celles de l’Ile de France, d’Auvergne et du Poitou… Avant de partir à l’Est !