Commission « le conte, outil d’éducation »

Qu’en faisons-nous, nous, artistes conteuses et conteurs ? Comment pratiquons nous notre art, comment pouvons nous le partager  et le présenter dans les écoles, les collèges, les lycées… Comment faisons-nous le lien avec les enseignants et les personnes en charge d’éducation ?

Contact : education@conteurspro.fr

Suite à la parution du projet Seeds of tellers

En prenant connaissance de ce projet, coordonné par La Grande Oreille, la commission a rédigé en avril 2021, le texte suivant :

« Nous, conteuses et conteurs professionnel·les de l’APACC, nous réjouissons de la parution du guide « Seeds of tellers » destiné aux enseignant·es.
Il est clair et nous permettra d’avoir une bonne base de discussion dans les établissements scolaires où nous intervenons.
Nous avons conscience de bénéficier d’un statut particulier nous permettant, en France, de vivre de notre métier, ce qui n’est pas le cas dans tous les pays européens.
C’est pourquoi nous expérimentons dans les établissements scolaires et ailleurs, pour certain·es d’entre nous depuis plus de 40 ans,  la plupart des procédés décrits dans ce livret,  connaissant le remarquable travail de Suzy Platiel ou pas, mais aussi  inspiré·es par nos expériences de pédagogues, de formateur·trices,  d’artistes professionnel·les, de militant·es de l’éducation populaire, encouragé·es en cela par de nombreux·ses enseignant·es.
Dans un esprit de partage et de transmission, nous aimerions souligner ce que nous pouvons apporter, en souhaitant que ces points puissent profiter à toustes.
Nous avons acquis par notre métier :
– Une qualité et une curiosité d’écoute qui nous fait détecter et apprécier toutes les paroles qui viennent du cœur, et qui nous permet de les encourager d’une façon fine.
– Une connaissance de l’existence de l’océan de la littérature orale et des récits populaires du monde entier.
– Pour la plupart d’entre nous se rajoute la connaissance approfondie de répertoires spécifiques, thématiques, géographiques… notamment les contes de randonnée et les contes merveilleux. Cette  matière fabuleuse est hélas souvent réduite dans l’esprit du grand public à quelques contes de Grimm, aux contes de Perrault, voire aux adaptations de Walt Disney…
– Une connaissance et une pratique quotidienne du langage oral et de ses spécificités (répétitions, structures, linéarité, présence physique et émotionnelle…) qui le rendent bien différent du langage écrit.
– L’expérience joyeuse et réelle de la transmission orale qui demande engagement et passion, que ce soit comme conteur·se ou auditeur·rice.
– L’expérience et le travail d’un imaginaire et d’une mémoire transmis sans support matériel (texte, image) qui permettent aux conteur·ses et à leurs publics de faire « groupe », de vivre des expériences communes fortes, et aux publics de transmettre à leur tour grâce à l’élan que donne le plaisir partagé.
Nous considérons donc que les artistes et les structures ressources professionnelles ont leur place dans les établissements scolaires, tant sur le plan artistique que pédagogique.
Nous y allons pour,
– Donner le goût,
– Partager nos outils par imprégnation, imitation, encouragement
– Ecouter, accompagner
– Transmettre nos répertoires, donner des pistes…
– Puis, nous en aller sur la pointe des pieds pour laisser la place aux nouveaux conteurs, qu’ils soient élèves ou enseignants… »

Programme 2021 :

Diffusion de la conférence de Suzy Platiel de février 2020.
Cette diffusion prendra 2 formes : Diffusion de la transcription (sous une forme qui reste à préciser) et  mise à disposition du film de la conférence. Un montage sera effectué pour rendre le film plus fluide. Une bande annonce permettra de le promouvoir. Ce travail de mise en forme, mise en place des droits de diffusion, nécessitera plusieurs mois en 2021. Suzy Platiel est associée à chaque étape. Le montage et la bande annonce seront réalisés par un professionnel.
Faire un recensement des acteurs et des ressources existantes
Des actions sont mises en place dans toutes les régions de France.  Chacun publie de son côté son expérience, ses recherches. Nous souhaitons les identifier, les rassembler : cartes ? index par thème de travail ? conservation dans la durée de la trace des actions passées ? Nous avons l’ambition de faire du site  www.conteurspro.fr un lieu de ressource.
Des appels à contribution sont lancés largement auprès de conteurs, partenaires, enseignants
Organiser une rencontre/ colloque en 2022
Thèmes possibles :
– Artiste à l’école : place et rôle de l’enseignant·e /relation conteur·se/enseignant·e
– Formation au conte de l’enseignant·e (raconte-t-il·elle ?)
Cette journée pourrait se dérouler à Lyon où de nombreux projets coexistent, en collaboration notamment avec le collectif des Hauts Parleurs.
Favoriser le partage d’expérience :
Les conteurs·ses ont besoin d’échanger entre eux. Ce peut être sous forme de réunions de travail sur un thème Ce pourrait être aussi un travail d’écriture. Par exemple : chacun partage présente une expérience marquante qui fait sens. Ce peut être une  présentation dans l’oralité.
Chaque thème de travail est traité par un groupe d’adhérent·es. La commission prévoit en outre 2 réunions en cours d’année.

Lundi 24 et mardi 25 février 2020 à Paris (intra-muros)
« Le conte, outil d’éducation et d’humanité »
deux journées autour du travail de Suzy Platiel

41 personnes y ont participé.

La majorité étaient des conteurs professionnels. Il y avait aussi des conteurs amateurs, la revue « la Grande Oreille », des représentantes de la Maison du Conte de Chevilly Larue, un enseignant chercheur de l’INALCO et une enseignante  de collège.

Le 24 février Suzy Platiel a donné une conférence qui a été entièrement filmée par un professionnel et qui sera retranscrite.

Le 25 février, des personnes qui ont une expérience d’intervention en classe ont témoigné, avec un retour et des explications complémentaires de Suzy Platiel. Les 8 témoignages concernaient des actions menées dans toute la France : Puy de Dôme, Montpellier, Paris, Région parisienne, Maine et Loire, Pyrénées Atlantiques, Drôme.

Enfin ces deux jours ont eu lieu dans des salles de diffusion du conte à Paris, le Mandapa et le Théâtre de l’Echo, une autre façon de faire vivre le lien entre L’APACC et les différents partenaires du conte.

La commission doit maintenant réfléchir au mode de diffusion de ces journées et à la place de ce travail parmi toutes les initiatives sur le conte en classe.

Pour en savoir un peu plus sur le travail de Suzy Platiel, ethnolinguiste et africaniste : une vidéo du CNRS