# Accueil

# Actualités

# Adhésions

# Newsletters

# Liens

# Contact

Gestion des adhésions

 

# Actes Artistiques Collectifs

# Commissions permanentes

Études et colloques

# Mille et un lieux du conte

# Dossiers thématiques

Recensement

 

# Qu'est ce que l'APAC?

Editorial du Flash infos de mars 2019

La loi du marché nous met en guerre. La compétition repose sur un mythe ravageur qui prétend qu'il n'y aurait (paraît-il) pas de place pour tout le monde ! Le marché n'a plus qu'à décider du nombre de places « à prendre » pour les conteurs sur ce qu'on appelle désormais aujourd'hui les territoires… Or nous sommes de la famille des poètes, et nos créations ne peuvent naître que dans un espace apaisé, loin de nos tentations de conquête ou de calcul, de notre peur de manquer ou de disparaître.

Sur ce marché, à se vendre ou se battre, on risque de perdre son âme. Petit à petit se perd le chemin de la clairière. Entre le four et le moulin, la peur nous pousse à sauter sur chaque opportunité : commémorations, commandes politiques, touristiques, commerciales, les appels à projets, les bons plans qui viennent de son « réseau »… Et pour finir, nous passons notre temps à courir le cachet pour survivre, poussés à « produire » de plus en plus vite, au point de ne plus entendre la petite voix qui nous dit que nous sommes attendus pour mettre au monde ce qu'un désir sacré au fond de nous éveille. Et on se retrouve à l'usine, comme le passeur des trois cheveux d'or du diable, qui se demande comment et pourquoi il ne fait plus qu'aller et venir.

Sans renoncer à devenir le laboratoire de nos mutualisations, ni un outil crédible pour promouvoir et défendre notre profession, L'APAC a une tâche plus nécessaire encore, car dans le tout-marché, c'est notre crédibilité artistique qui est en danger. Etre une île de joie. Une île qui nous ressource et nous mette à l'endroit. Où le marché, la guerre, l'usine n'entrent pas. Une trêve à la prédation générale. Le don contre le don, et de chacun à tous. Pour que rentré chez soi, on sache retrouver le précieux chemin de la clairière.

L'Association Professionnelle des Artistes Conteurs est née en janvier 2010 d'un rassemblement de conteurs déterminés à permettre la participation des artistes à la pensée et à la structuration de la discipline.

Elle a aujourd'hui une dimension nationale et accueille également quelques conteurs francophones qui exercent régulièrement sur le territoire.

Elle est un lieu de fraternité, de mutualisation, et de solidarité entre conteurs dans le respect de la spécificité artistique de chacun. Elle est également un interlocuteur reconnu auprès des institutions (Ministère de la Culture) et des structures œuvrant dans le domaine du conte et du spectacle vivant en général. 

Par ses actions, l'APAC contribue à une meilleure connaissance de l'art du conteur et à son rayonnement comme discipline artistique à part entière.


#