Et si je testais mon répertoire de contes ?

« Il était une fois un roi qui avait douze fils… ».

Ça commence bien, mais… où est la reine ? Où sont les sœurs ?
Qu’en est-il des filles, des garçons, des fils, des filles, des héros et héroïnes dans nos histoires ?
Et si je testais mon propre répertoire ? Aurai-je des surprises ?

Chiche !
Première question : je prépare une racontée d’une heure. OK. Au bout de combien de temps apparaît une première femme et dans quel rôle ?
Pour aller plus loin : Et si je faisais le test de Mako Mori ? Il s’inspire du test de Bechdel qui permet de mettre en évidence l’éventuelle sur-représentation des protagonistes masculins ou la sous-représentation de personnages féminins dans une œuvre de fiction.

On y va, c’est très simple :
1. Le conte doit avoir au moins un personnage féminin ;
2. Ce personnage a son propre arc narratif ;
3. Cet arc ne consiste pas à être le faire-valoir d’un personnage masculin.
Si l’œuvre contée vérifie ces trois critères, le test est dit réussi.
Si ce n’est pas le cas, cela peut indiquer que l’œuvre est centrée sur des figures masculines, voire correspond au “syndrome de la Schtroumpfette”.
Pour en savoir plus sur le test de Bechdel : voir Wikipédia.
Allons, on le fait ?

Précision : cette proposition reste celle d’un aut-questionnement, il n’y a pas d’attente de réponse. Peut-être un échange là-dessus à la prochaine AG de l’APAC sera-t-il le bienvenu ?

Ce test a été concocté par Françoise Barret, Elisabeth Calandry, Sonia Koskas, Anastasia Ortenzio et Claire Péricard,  membres de la Commission Egalité de l’APAC .